02 98 06 05 87

u

Comment utiliser mon code ?

Logo Penven

RECHERCHEZ VOS PRODUITS ICI:

Mon compte

Mon panier

Bonjour de Bretagne !

J’espère que vous avez bien profité des magnifiques journées que ce bel été indien nous a apportées… Personnellement, je ne me lasse pas d’admirer la lumière magique de cette saison dans notre belle région. Par exemple entre Pont Aven et le Pouldu, le pays des rias dévoilent des petits ports intimistes, entre terre, mer et rivière. J’aime emprunter ces chemins côtiers appelés
« sentiers des douaniers ».
En admirant ces paysages uniques révélés par la lumière changeante et les nuances infinies, on comprend mieux pourquoi ils ont été la source d’inspiration de tant de peintres de l’école de Pont-Aven.

Mon amie, Véronique, artiste peintre à ses heures, adore m’accompagner dans ces escapades. Fin septembre, nous avons visité la Maison-Musée du Pouldu. Cette étonnante représentation de la Buvette de la Plage nous transporte à l’Automne 1889, quand Paul Gauguin, Meyer de Haan, Paul Sérusier puis Charles Filiger, s’installèrent en pension, dans cette maison isolée, en haut de la grande falaise sablonneuse, à deux pas de l’océan. Elle était tenue à l’époque par Marie Henry, une très jolie brune au caractère bien trempé et tellement belle qu’elle était surnommée Marie Poupée…

C’est à cette saison automnale, que ces trois peintres de renom ont décoré de peintures, les murs, plafonds, portes, vitres de la salle à manger de l’Auberge. On dit qu’ils rivalisaient par leur talent pour tenter de séduire la belle… Je ne sais si je dois vous dévoiler la suite de cette aventure sur fond de passion… ou préférez-vous la découvrir par vous-même ? Alors qui, de ces trois peintres, remporta les faveurs de la belle ?

Pour l’anecdote, Gauguin, sans un sou en poche, aurait laissé 25 tableaux à Marie Henry pour payer sa dette d’auberge de 300 francs (anciens) avant de partir à Tahiti en 1891. A son retour trois années plus tard, il tentera en vain de récupérer ses toiles.
Après différents propriétaires, c’est par hasard qu’un artisan découvre les peintures sous sept couches de papier peint. Celles de Gauguin, intitulées “L’oie” et “Jeanne d’Arc” seront rachetées par des peintres américains de passage.
En 1989, pour le centenaire de l’arrivée de Gauguin au Pouldu, la buvette est fidèlement reconstituée. Je vous invite à venir revivre, l’histoire de cette maison musée et de ses célèbres pensionnaires, dont André Gide qui rêvait de départ en regardant la mer. Ce n’est pas encore l’Afrique du Nord mais la Bretagne qui l’a inspiré dans son roman “Si le grain ne meurt”. Passionné par l’art, il y relate sa rencontre avec Gauguin et Sérusier et sa découverte des dizaines d’oeuvres de ces artistes.
On peut dire que cette petite pension de famille toute simple aura été le témoin d’histoires incroyables !

Si vous poursuivez votre balade par la côte, sur le chemin des peintres, vous découvrirez quinze haltes aux fabuleux paysages qui ont inspiré toutes ces oeuvres majeures.
Ces petites pauses sont aussi l’occasion de partager quelques gourmandises avec mon amie Véronique. Gourmande comme moi, elle apprécie tout particulièrement les galettes fines, à la fois craquantes et fondantes.

J’en ai profité pour lui faire découvrir notre dernière nouveauté, les galettes fines à l’orange Bio. Véronique a aimé la petite pointe d’amertume de l’orange qui se marie parfaitement au bon goût de beurre de Baratte.
En effet, elle n’avait pas eu la chance de les déguster comme vous en avant-première ! Elles vous étaient offertes en exclusivité au printemps dernier ! Au vu de leur succès, elles sont maintenant disponibles !
En parlant de nouveautés, vous pourrez découvrir notre nouveau catalogue Automne-Hiver qui est joint à ce message. Nous avons pris plaisir à vous préparer un grand choix de gourmandises qui réchauffent les journées qui raccourcissent. Je vous invite à goûter nos nouvelles confitures choisies pour leur préparation artisanale à la main et cuites dans des chaudrons en cuivre.

Mais ce n’est pas tout… C’est le mois du gâteau breton !
Encore une belle découverte qui remonte au XIXème siècle mais cette fois-ci gastronomique ! Emblème gourmand de la Bretagne et toujours entièrement fait main, il est parfait à déguster en bonne compagnie.
Pour partager cet événement avec vous, nous vous avons réservé des offres exceptionnelles pour ainsi goûter nos différentes recettes ! Attention, elles sont valables jusqu’au 15 novembre.

Je vous souhaite de vous régaler avec notre sélection Automne-Hiver et de partager en famille ou entre amis de beaux moments de gourmandises.
Bien amicalement,
Kenavo !

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique
      Calculate Shipping
      Appliquer coupon